Bouchard André

26 janv. 1946 – 4 mars 2010

Biologiste, spécialiste de l’écologie des communautés végétales, de l’aménagement du territoire et de l’évolution des écosystèmes forestiers, il fait carrière comme professeur et chercheur au Département des sciences biologiques de l’Université de Montréal, où il dirige plus de 45 thèses de maîtrise et de doctorat. Conservateur scientifique du Jardin botanique de Montréal de 1975 à 1996, il y constitue les équipes de chercheurs. Émule du frère Marie-Victorin, fondateur de cette institution, il recense de son côté la flore de Terre-Neuve dans des études qui font école et lui valent une notoriété internationale. En 2006, la Ville de Montréal le nomme au Conseil du patrimoine de Montréal pour deux ans. Poids lourd de l’écologie scientifique et pilier du débat environnemental, entre autres sur les milieux humides et les forêts, il laisse sa marque dans plusieurs grands dossiers québécois. Ainsi, il développe le concept de gestion écosystémique qui forme la recommandation centrale de la commission Coulombe sur l’avenir de la forêt québécoise, dont il est l’un des 6 commissaires. Lauréat, en 1990, du prix Michel-Jurdant en sciences de l’environnement décerné par l’ACFAS et, en 2005, du prix Georges-Préfontaine de l’Association des biologistes du Québec, il a publié plusieurs ouvrages à caractère écologique et environnemental, ainsi que Journal de voyage en Chine : une famille québécoise au pays du Milieu (1992), Le Jardin botanique de Montréal : esquisse d’une histoire (1998) et Marie-Victorin à Cuba : correspondance avec le frère Léon (2007). Né à Montréal le 26 janvier 1946, il y est décédé le 4 mars 2010.

Retour