Caron Ronald

19 déc. 1929 – 10 janv. 2012

Féru de sports, notamment de baseball et de hockey, il est d’abord enseignant au collège Saint-Laurent, ce qui lui vaudra d’être surnommé « Le Prof Caron ». Au début des années 1960, il est recruteur à temps partiel pour les Canadiens de Montréal. Il ne tarde pas à devenir un personnage influent au sein du club. Il y passe au –delà de 20 ans, y cumulant maintes fonctions. Il grave son nom sur la coupe Stanley en 1971, 1973, 1976, 1977, 1978 et 1979, au moment où il en est le directeur général adjoint. Il est alors le bras droit de Sam Pollock. Après avoir contribué à façonner la dynastie des Canadiens de Montréal des années 1970, il se joint aux Blues de St. Louis en 1983. Il est le vice-président et directeur général de cette équipe jusqu’en 1994. Il embauche Jacques Demers comme entraîneur-chef en 1983, et Jacques Martin en 1986. Sous sa direction, les Blues participent aux éliminatoires à chaque saison. Ils atteignent même la finale de l’Ouest en 1986, s’inclinant en 7 matchs devant les Flames de Calgary. Le magazine The Hockey News lui décerne le titre de dirigeant de l’année, pour la saison 1990-1991. Après 1994, il demeure conseiller particulier pour les Blues jusqu’au tournant du siècle. Il aura mené une carrière de près de 40 ans dans la Ligue nationale de hockey. Doté d’une mémoire prodigieuse, on dit qu’il connaissait par cœur les dates de naissance des joueurs et pouvait décliner leurs statistiques. Il était reconnu pour son franc-parler et son style coloré. En 2008, en hommage à son engagement dans le hockey auquel il a consacré sa vie, il a reçu la médaille de l’Assemblée nationale du Québec. Né à Hull (aujourd’hui Gatineau) le 19 décembre 1929, il est décédé à Westmount le 10 janvier 2012.

 

Retour