Léger René

19 janv. 1919 – 2 nov. 2001

Le 25 septembre 1951, René Léger et son épouse Hélène ouvrent le restaurant St-Hubert BarBQ, qui doit son nom à la rue où il est situé à Montréal. Les files d’attente du dimanche soir à la porte des rôtisseries du Plateau-Mont-Royal et d’Outremont les ont incités à se lancer en affaires. Il n’y a alors aucun modèle de chaîne de restauration. Les Léger, qui ont un sens inné du marketing, saisissent toutes les occasions de faire connaître leur poulet rôti. Dès 1952, ils sont les premiers à livrer gratuitement à domicile. La publicité à la radio et à la télévision, à laquelle, au départ, ils consacrent presque tout leur pécule, les aide à distancer leurs concurrents. En 1954, le téléthon de la paralysie cérébrale est diffusé pour la première fois. Il fait tempête. Après la publicité de St-Hubert Bar-B-Q, Jacques Normand, célèbre animateur, fait directement appel au rôtisseur pour nourrir la vingtaine de personnes sur le plateau. À peine une heure plus tard, il déguste son poulet sur les ondes. On peut en imaginer l’effet sur les spectateurs. Cet événement marque aussi le début de l’engagement de l’entreprise dans la cause de la paralysie cérébrale et les projets sociaux et communautaires. Un service de franchises est créé dans les années 1970 pour gérer la prodigieuse croissance de l’entreprise, dont la raison sociale est maintenant Les Rôtisseries St-Hubert Ltéee. En 1991, Hélène et René Léger passent le flambeau à leurs enfant Claire et Jean-Pierre. Au 60e anniversaire de l’entreprise, celle-ci, devenue le leader de la restauration au Québec, compte 108 rôtisseries et une usine de fabrication de produits alimentaires distribués dans les magasins d’alimentation. Ses valeurs demeurent essentiellement celles de ses fondateurs, soit l’obsession de la qualité, et une audace dans l’innovation, qui n’exclut pas une remise en question de pratiques si nécessaire. Né à Montréal le 19 janvier 1919, René Léger est décédé à Laval le 2 novembre 2001.

 

Retour