Retour aux avis de décès

Mme Suzanne Julien-Charette

1926 - 2019

Suzanne Suzanne Julien



Entourée des siens, le jeudi 26 septembre, à l’âge de 93 ans, est décédée Suzanne Julien-Charette épouse de feu Raymond Charette.

Elle laisse dans le deuil ses trois filles Christiane (Israël Charney), Monik, Annie, mère de sa petite-fille Marie Dory, son frère Philippe Julien (Louise Desjardins), sa sœur Anne-Marie (Gérard Charlebois), ses neveux et nièces. Dans les dernières semaines, elle répétait souvent qu’elle avait eu une belle vie.

Elle aimait par-dessus tout sa famille, d’un amour inconditionnel.

Pendant ses dernières années, elle avait démontré beaucoup de force de caractère. Elle avait su s’adapter à la perte de ses repères, de son confort et trouver un sens à sa vie en s’intégrant à l’univers d’un CHSLD. Malgré des douleurs constantes, handicapée par l’arthrose, elle avait conservé son élégance et sa gentillesse naturelle jusqu’à la fin.

Grande mélomane, avec un goût très sûr elle avait constitué une discothèque impressionnante. Elle aimait Schubert, Purcell, les chants grégoriens, Alfred Deller... et elle était certainement la plus grande fan de Leonard Cohen, elle connaissait toute son œuvre. La chanson ‘Suzanne’ la touchait particulièrement, elle l’a écoutée jusqu’au tout dernier moment.

Elle avait le talent de créer des atmosphères, un environnement chaleureux, propice aux conversations, dans lequel on se sentait bien. Confidente de plusieurs, ses conseils étaient judicieux et recherchés. Elle avait l’esprit ouvert, elle ne jugeait pas. Elle était perspicace, rien ne lui échappait, elle devinait les gens.

Pendant six ans, jusqu’à sa mort, elle aura habité au Centre d’hébergement Ernest-Routhier dirigé par une femme remarquable, Bernadette Valméra. Elle y a rencontré une équipe exceptionnelle dont plusieurs sont devenus des amis. Nous tenons à remercier le merveilleux personnel du deuxième étage pour leur dévouement généreux et sans relâche. Grâce à eux nous savions maman protégée et en sécurité. Nous leur devons énormément.

Et un merci tout particulier à son amie Emmanuelle Baillot qui l’a accompagnée avec douceur, chaleur et complicité jusqu’à la fin.

La mise en terre des cendres a eu lieu le jeudi 17 octobre au cimetière Notre-Dame-des-Neiges dans la plus stricte intimité.


Offrez vos condoléances

Partager  

Retour aux avis de décès