10 façons d’honorer les défunts dans le monde

10 façons d’honorer les défunts dans le monde

Le mois de novembre est souvent associé à la commémoration des défunts. Chez Memoria, nous proposons une journée de recueillement en toute intimité qui aura lieu le 14 novembre prochain dans l’un de nos lieux de sépulture. C’est un doux moment pour se souvenir de ceux et celles qu’on a aimés et qui nous ont aimé. Mais ailleurs dans le monde, comment ça se passe ?


1. La simplicité des fleurs

En France et comme dans plusieurs pays d’Europe, on se recueille en toute simplicité au cimetière où les proches déposent des fleurs, le plus souvent des chrysanthèmes, sur la tombe du défunt. Les cimetières sont plutôt considérés comme des lieux douloureux où la plupart des gens s’y rendent habillés de façon sobre aux couleurs foncées.

2. La veillée

Aux Philippines, les cimetières sont nettoyés, décorés et les tombes ornées d’offrandes, de fleurs, de bougies, de cigarettes ou encore du plat préféré du défunt. Les Philippins y passent la nuit lors d’une veillée de 24 heures rythmée par des chants, danses et jeux. Au retour à la maison, des bougies sont installées sur le seuil de la porte afin d’inviter les âmes des proches disparus à l’intérieur.

3. Les célébrations joyeuses

Dans beaucoup de pays d’Amérique latine et centrale, notamment le Mexique avec son fameux « Dia de los muertos », des célébrations prennent placent sous le signe de la joie et la fête. En effet, les cimetières se transforment en lieux de rassemblement festifs colorés où pique-nique, musique et danse sont de mise. Les vivants se peignent le visage et se connectent aux âmes des défunts auxquels ils font des offrandes.

4. Le culte vaudou

La fête des Guédés est célébrée en Haïti dans l’esprit de la mythologie vaudou. Chaque personne est habillée de noir et mauve et a le visage poudré afin de représenter le protecteur des morts-vivant, Guédé Nibo. Ils se retrouvent autour des tombes sacrées et boivent du rhum, fument et dansent. Dans cette croyance vaudou, les Guédés ne craignent rien, ils ont déjà vécu.  Ils ont pour rôle de mener les morts vers l'autre vie.

5. L’ouverture du tombeau

À Madagascar, cet évènement appelé retournement consiste à ouvrir le tombeau de certains ancêtres et les enrouler dans de nouveaux linceuls de soie pour les tenir au chaud. La famille choisi la fréquence à laquelle chaque ancêtre est honoré par son retournement. Les descendants sont rejoints par la foule et dansent en musique en portant le corps en hauteur pour ensuite passer un moment de recueillement et de prières.

6. Les cadeaux pour les enfants

En Sicile et plus particulièrement à Palerme, des cadeaux et des friandises sont cachées dans la maison. Les enfants doivent trouver ces présents « offerts par les défunts » avant de se rendre au cimetière pour honorer la mémoire des disparus. C’est une façon plus douce d’aborder la mort avec les plus jeunes. Petits et grands pourront savourer des spécialités locales, à savoir des biscuits en sucre blanc et des fruits en pâte d’amande.

7. Les fantômes affamés

Cette fête est célébrée en Malaisie et certains pays avoisinants. Selon les personnes qui y participent, les portes de l’enfer s’ouvrent et les esprits maléfiques apparaissent au milieu des vivants à la recherche d’un repas. Les gens déposent des offrandes de nourriture et de l’encens sur le pas de la porte de leur maison afin de se protéger du mauvais sort. Des défilés spectacles et opéras sont présentés à l’intention des démons. Enfin, chacun profite d’un magnifique festin.

8. Les cerfs-volants

Au Guatemala, c’est un véritable festival qui est mis en place. C’est l’une des fêtes les plus colorées du pays. Afin d’entrer en communication avec les défunts, les cimetières sont décorés et les familles accueillent les visiteurs. De grands cerfs-volants pouvant atteindre jusqu’à 10 mètres sont construits avec une base de bois ou de bambous et garnis de papiers de soies colorés. Le fil du cerf-volant permet aux défunts de descendre rejoindre les vivants afin de partager une journée remplie de joie, musique et nourriture.

9. Le papier monnaie brulé

Dans la campagne de Chine, des offrandes de toutes sortes sont préparées pour les ancêtres, en particulier de papier-monnaie aussi appelé argent des morts. La famille se rend sur la tombe et doit d’abord la nettoyer pour ne pas subir de grand malheur si cela n’était pas fait avec soin. Ensuite, des bâtonnets d’encens sont placés afin d’appeler les esprits à venir récupérer l’argent. Le papier-monnaie est alors brûlé, les descendants se mettent à genoux et cognent doucement leur tête au sol pour montrer respect et pitié. De retour chez elle, la famille s’offre un festin préparé à l’avance à base de cochon ou de mouton.

10. Les vaches comme guides

La fête des vaches est célébrée au Népal, dans la vallée de Katmandou. Dans cette région, les vaches sont considérées comme saintes tel qu’il l’est inscrit dans la religion hindoue. Lors des festivités, les enfants sont déguisés en vaches et aident à guider les personnes récemment décédées. Des défilés religieux accompagnés de chants et danses passent de ville en ville afin que les familles puissent faire ou continuer leur deuil dans la joie et faire preuve de gratitude.

Chacun a sa propre culture, ses propres traditions, croyances et envies. Chez MEMORIA, nous vous encourageons et vous accompagnons pour honorer la mémoire d’un être cher, à son image et selon vos valeurs.  Nous pourrons réaliser tout ce que vous souhaitez, la seule frontière est celle de votre imagination. 

Retour