Back to obituaries

Mrs. Irene Stopinski Krivicky

1925 - 2020

Irene Irene Stopinski


À Montréal, le 18 août 2020, à l’âge de 94 ans, est décédée notre mère, Irène Estelle Marie Krivicky, née Stopinski, épouse de feu Serge Krivicky.  Elle laisse dans le deuil ses fils Paul et Georges, leurs épouses Louise et Alicja ainsi que Anne, épouse de son fils Michel (décédé en 1998), ses petits-enfants Philippe, Alexandre, Mathieu et Nathalie, sa belle-petite-fille Sabina, ses arrière-petits-enfants Béatrice, William, Monika et Loïc, ainsi que parents et amis.

Une cérémonie commémorative se tiendra en toute intimité avec les proches, lors de l’inhumation des cendres au cimetière Côte-des-Neiges.

Notre mère est née le 8 décembre 1925, à Varsovie. Elle était la fille unique de Tadeusz Stopinski, officier dans la cavalerie polonaise, décédé au camp de concentration d’Auschwitz en 1941, et de Pelagia Swiecicka.

Irène Krivicky étudia entre autres au Lycée Français de Varsovie. Elle avait l’intention d’étudier à la Sorbonne à Paris pour devenir pédiatre. Tous ses plans s’effondrent suite à l’invasion de la Pologne lors de la seconde guerre mondiale. 

Notre mère se joint à la résistance polonaise (Armia Krajowa), section services de renseignement. À l’âge de seulement 16 ans, elle aide les juifs du ghetto de Varsovie à s’enfuir.

Elle réussit à s’enfuir à Prague où elle rencontre pour la première fois notre père Serge Krivicky. Elle et lui réussissent séparément à atteindre la Belgique après la guerre, où ils sont acceptés en tant que réfugiés. Mariés à Bruxelles, ils ont leur premier fils, Georges.

En 1951 ils émigrent au Canada, s’établissant à Montréal. C’est là que naissent leurs deux autres fils, Michel et Paul.

Ce qui fut unique chez notre mère, c’est ce sourire qu’elle avait malgré toutes les intempéries et difficultés de la vie tels que les problèmes financiers auxquels a fait face la famille durant les premières années au Canada, le décès de son fils Michel (1998), ainsi que les décès de son époux (1978) et de sa mère (1995).

Elle fut une personne noble de caractère, à la fois humble, élégante, décidée, organisée, multilingue, et totalement dédiée à la famille.

Même dans la solitude des dernières années elle arrivait à se réjouir de ce qui se passait autour d’elle et surtout des visites de la famille, de ses fils, de leurs épouses, des petits-enfants et de leurs familles.

Notre mère a accompli sa mission sur cette terre et nous a quittés pour un monde meilleur.

Ses fils, Paul et Georges

Dons suggérés :
https://reseau.umontreal.ca/InMemoriam-ISK

Un don en mémoire de notre mère à la Faculté des sciences infirmières de l’Université de Montréal permet d’appuyer la formation des infirmières et des infirmiers, corps professionnel de première importance de notre système de santé.


Offer your condolences

Share  

Back to obituaries