FAQ

Les gens de MEMORIA ont su nous simplifier la vie.

M. Pettinicchi

FAQQue faire si un décès survient parmi vos proches? Pour vous guider dans vos démarches, voici des réponses aux questions que l’on nous pose le plus fréquemment.

Décès imminent

  1. L’un de mes parents n’en a plus pour très longtemps : qu’est-ce que je peux faire pour me préparer à son départ ?

Lors d'un décès

  1. Doit-on prendre rendez-vous pour faire des arrangements funéraires ou peut-on se présenter directement à l’une de vos succursales ?
  2. Quelles informations doit-on vous fournir ?
  3. Si l’un de mes proches décède à l’hôpital ou dans une résidence, que dois-je faire ?
  4. Et s'il meurt chez lui?
  5. Est-ce MEMORIA qui s’occupe des arrangements auprès de l’église et du cimetière ?
  6. Peut-on louer un cercueil, même si le défunt doit être incinéré ?
  7. Et s’il meurt à l’étranger ?

La préparation à la rencontre avec un conseiller MEMORIA

  1. Que doit-on apporter lors de la rencontre avec un conseiller ?
  2. Avez-vous des suggestions pour les vêtements?
  3. Les vêtements nous seront-ils rendus ?

Les choix à faire

  1. Quel genre d’hommage et de funérailles avez-vous à nous proposer ?
  2. Est-ce qu'on peut avoir de la musique ?
  3. Pouvons-nous apporter des photos ? des vidéos ?
  4. Il voulait être incinéré : pouvons-nous l’exposer quand même ?
  5. Pouvez-vous nous aider à personnaliser l’hommage ?
  6. Est-ce MEMORIA qui s’occupe des arrangements auprès de l’église et du cimetière ?

La sépulture

  1. Qu’est-ce qu’une concession ?
  2. Nous n’avons pas de terrain dans un cimetière…
  3. Nous avons un terrain, mais il ne s’agit pas d’un cimetière MEMORIA ?
  4. Peut-on disperser les cendres ?

Modalités de paiement et assistance

  1. Combien coûtent les services funéraires ?
  2. Quelles sont les modalités de paiement pour un contrat de décès ? Pour des préarrangements ? Pour une concession ?
  3. Puis-je payer par carte de crédit ?
  4. Comment obtenir les 2 500 $ de la prestation de décès de la RRQ ?

Obtention de documents

  1. Comment obtenir les différentes preuves de décès, et lesquelles nous seront nécessaires ?
  2. En quoi consiste la recherche testamentaire ?

Informations juridiques

  1. Comment vérifier l’existence d’un testament ou de préarrangements ?
  2. Qu’est-ce que la Régie des rentes du Québec (RRQ) ?
  3. Est-ce que tout le monde est admissible à la prestation de décès de la RRQ ?
  4. Qu’est-ce qu’un liquidateur ?
  5. Que faire si nous voulons renoncer à une succession ?
  6. Faut-il faire l’inventaire d’une succession et pourquoi ?
  7. J’avais une procuration du défunt, est-elle utile après le décès ?

Décès imminent

1. L’un de mes parents n’en a plus pour très longtemps : qu’est-ce que je peux faire pour me préparer à son départ ?

Appelez MEMORIA dès que possible. Nous vous mettrons en contact avec l’un de nos conseillers et il se chargera de vous guider et de tout préparer. Sachez aussi que vous pourriez être le signataire d’un contrat de préarrangements en son nom. Dans ce cas, tout serait décidé et réglé d’avance. Communiquez avec nous par téléphone, par courriel, ou présentez-vous à l’un de nos Complexes.  

Retour en haut

Lors d'un décès

1. Doit-on prendre rendez-vous pour faire des arrangements funéraires ou peut-on se présenter directement à l’une de vos succursales ?

Lors d’un décès, il est préférable de nous téléphoner dès que vous aurez choisi de faire appel à nos services, afin de vous assurer qu’un de nos conseillers soit disponible au moment de votre passage à l’une de nos succursales. Dès votre appel, nous pourrons convenir d’une heure de rendez-vous et du lieu de rencontre, à votre convenance.

2. Quelles informations doit-on vous fournir ?

Nous vous demanderons quelques informations concernant le défunt, notamment le lieu et la date de sa naissance ainsi que le nom de ses parents. Si le défunt était marié, unie civilement, veuf, divorcé ou union civile dissoute, nous vous demanderons les mêmes informations concernant son conjoint, en plus de la date et de l’endroit du mariage. Des informations concernant un terrain familial dans un cimetière (lot, section, concessionnaire etc.) seraient également utiles.

3. Si l’un de mes proches décède à l’hôpital ou dans une résidence, que dois-je faire ?

Dans ce cas, le personnel de l’établissement vous guidera dans les toutes premières démarches et vous demandera de choisir une maison funéraire. Si le défunt avait des préarrangements, le personnel s’occupera de nous prévenir et nous pourrons entamer aussitôt toutes les démarches. 

4. Et s'il meurt chez lui?

Composez immédiatement le 9-1-1. Un médecin d ‘Urgence Santé se rendra chez lui pour établir le constat de décès. De votre côté, communiquez avec MEMORIA. Nous nous occupons du transport de la dépouille et nous allons prévoir une rencontre avec vous et l’un de nos conseillers.

5. Est-ce MEMORIA qui s’occupe des arrangements auprès de l’église et du cimetière ?

MEMORIA s’occupe de réserver la date et l’heure des funérailles auprès de l’église ainsi que de l’inhumation auprès du cimetière. MEMORIA leur fournira tous les détails de la déclaration de décès pour leurs dossiers, évitant ainsi à la famille d’avoir à tout répéter. Par ailleurs, il est important de noter que les frais demandés par l’église et le cimetière ne sont pas inclus au contrat que vous signez avec notre conseiller. Pour ces services, vous recevrez des factures séparées de la part de l’église et du cimetière.

6. Peut-on louer un cercueil, même si le défunt doit être incinéré ?

Oui, et dans ce cas, le défunt ne sera pas incinéré avec le cercueil utilisé pour l’exposition, mais dans un cercueil prévu expressément pour la crémation. Quant au prix de location du cercueil pour l’exposition, il varie selon les modèles offerts. Il est toujours possible de procéder à la crémation dans le cercueil ayant servi à l’exposition. Dans ce cas, il ne s’agira non plus d’une location de cercueil, mais d’un achat.

7. Et s’il meurt à l’étranger ?

Un simple coup de fil au 1 866 277-7778 et MEMORIA va s’occuper de tout. En 80 ans d’expérience aux côtés des communautés du monde, nous avons développé des contacts internationaux et une compétence qui fait la différence en matière de rapatriement.  

Retour en haut

La préparation à la rencontre avec un conseiller MEMORIA

1. Que doit-on apporter lors de la rencontre avec un conseiller ?

Nous vous demanderons quelques informations concernant le défunt, notamment le lieu et la date de sa naissance ainsi que le nom de ses parents. Si le défunt était marié, nous vous demanderons les mêmes informations concernant son conjoint, en plus de la date et de l’endroit du mariage. Nous nous chargerons ensuite de toute la documentation légale : déclaration de décès, remise d’attestation de décès, demande à la RRQ, recherche testamentaire, etc.

Si vous avez en votre possession les certificats de naissance et de mariage ainsi qu’une copie du testament, il serait utile de les apporter.

De plus, si vous avez en votre possession la carte d’assurance maladie du défunt, vous devrez nous l’apporter afin que nous puissions la retourner au Directeur de l’état civil. Vous n’aurez donc pas à vous soucier de cette démarche. Nous aurons également besoin de son numéro d’assurance sociale.

Si vous choisissez une exposition, vous pouvez d’ores et déjà apporter des effets personnels du défunt, tels que vêtements, bijoux, lunettes, prothèses dentaires, parfum ou rouge à lèvres. Apportez également une photo du défunt, laquelle nous servira non seulement au moment de l’embaumement, mais aussi pour une publication dans les journaux, le graphisme des signets ou des cartes de remerciements, etc.

Des informations concernant un terrain familial dans un cimetière (lot, section, concessionnaire etc.) seraient également utiles.

Finalement, faites-nous part de vos idées. Elles sont précieuses et peuvent être déterminantes pour personnaliser la commémoration. Confiez-nous vos intuitions, vos plans, vos choix. Vous pouvez contribuer à créer une cérémonie mémorable, autant pour vous que pour les proches que vous aurez invités. Vous suggérez, l’équipe MEMORIA réalise.                      

2. Avez-vous des suggestions pour les vêtements?

Sachez que le tout demeure à votre entière discrétion. Nous conseillons toujours d’apporter les vêtements que le défunt aurait lui-même choisis. Par exemple, pour les hommes, vous pouvez considérer apporter une chemise, cravate et un pantalon. S’il ne portait jamais de veston, peut-être n’en aurait-il pas voulu pour son exposition ? Pour les dames, il est coutume de porter un chemisier et une jupe. Dans tous les cas, il faut apporter des sous-vêtements. Il s’agit d’une question de respect. Les chaussures ne sont pas requises, mais peuvent être portées, selon les souhaits de la famille.

Vous pouvez aussi apporter des bijoux, un chapelet ou d’autres objets personnels auxquels tenait le défunt, et que vous pourrez ensuite récupérer. Il faudra bien spécifier à votre conseiller MEMORIA quels sont les objets personnels que vous désirez conserver. Celui-ci établira alors une liste des objets à rendre à la famille. 

3. Les vêtements nous seront-ils rendus ?

Les vêtements ne peuvent être rendus à la famille par souci d’hygiène, d’après les recommandations gouvernementales. 

Retour en haut

Les choix à faire

1. Quel genre d’hommage et de funérailles avez-vous à nous proposer ?

MEMORIA célèbre la mémoire selon le vécu spirituel des gens. À vous de décider : funérailles à l’église, réunion de prières au salon avec officiant, cérémonie hommage avec célébrant laïque, exposition du corps ou commémoration avec urne. En d’autres termes, nous sommes ouverts à tous vos projets de commémoration ou d’hommage personnalisé.

Pour vous aider dans vos choix, nous vous proposons les formes d'hommages les plus courants que vous pourrez personnaliser. Nous sommes là pour vous accompagner dans la préparation de cette cérémonie. 

2. Est-ce qu'on peut avoir de la musique ?

Bien sûr. Les musiques qu’il aimait, les chansons qu’il fredonnait… Et, naturellement, vous pouvez convier parents et amis au partage de ces émotions. Dans nos Complexes, nous avons des pianos à queue et des orgues. Nous pouvons aussi engager pour vous des musiciens : guitariste, violoniste, pianiste, harpiste et chanteurs.

3. Pouvons-nous apporter des photos ? des vidéos ?

Certainement. Nos Complexes sont équipés d’écrans et de projecteurs, à la fine pointe de l’audiovisuel, ainsi que de tableaux et de chevalets pour les photos. Votre conseiller MEMORIA peut ainsi coordonner une commémoration inoubliable, en utilisant des images qui racontent le disparu. Nous proposons aussi des services d’agrandissement photo, d’encadrement, de diaporama, montage vidéo.  

4. Il voulait être incinéré : pouvons-nous l’exposer quand même ?

Oui. Beaucoup de gens nous le demandent, car, pour favoriser le deuil, ils ressentent le besoin de voir une dernière fois le défunt. Soit de manière intime lors d’un dernier recueillement avant la crémation, ou encore en louant un cercueil pour l’exposition. Le prix de location du cercueil pour l’exposition, varie selon les modèles offerts. Après l’exposition, le défunt sera incinéré dans un cercueil expressément conçu pour la crémation. Il est aussi possible de procéder à la crémation dans le cercueil ayant servi à l’exposition. Dans ce cas, il s’agira alors d'un achat et non d'une location. Quoi qu’il en soit, nos conseillers vous aideront à trouver les solutions les plus appropriées. 

5. Pouvez-vous nous aider à personnaliser l’hommage ?

Oui, et de plusieurs façons : nous pouvons concevoir les signets et préparer l’hommage, prendre un moment pour disposer photos, souvenirs et bougies dans le salon, commander des fleurs, rédiger avec vous les avis de décès, coordonner les dons in Memoriam, vous guider dans l’élaboration d’un menu pour la réception et plus. Notre conseiller saura vous aider à organiser des funérailles à l’image de vos  valeurs, de votre famille.

6. Est-ce MEMORIA qui s’occupe des arrangements auprès de l’église et du cimetière ?

L’équipe MEMORIA se charge de tout : de réserver le jour et l’heure des funérailles à l’église, de l’inhumation au cimetière et de transmettre à qui de droit toutes les informations pertinentes. En d’autres termes, nous coordonnons tout. Sachez, cependant, que les frais exigés par l’église et par le cimetière (autre que les cimetières MEMORIA) ne sont pas couverts par le contrat que vous avez signé avec votre conseiller. 

Retour en haut

La sépulture

1. Qu’est-ce qu’une concession ?

Une concession confère le droit d’utiliser une partie d’un cimetière, d’un mausolée ou d’un columbarium pour y établir une sépulture. Ainsi, le droit d’utiliser les niches (contenant une ou plusieurs urnes) et les enfeus (abritant un ou deux cercueils) est établi en vertu d’un contrat de sépulture.

2. Nous n’avons pas de terrain dans un cimetière…

MEMORIA vous propose plusieurs lieux de sépulture : des columbariums accueillant des urnes, et le Mausolée Saint-Martin (avec columbarium pour les urnes, cryptes et chapelles privées pour les cercueils). Ils vous permettent de vous recueillir à l’abri des intempéries, 365 jours par année, y compris Noël, de 8 h à 22 h. Le Mausolée propose aussi des solutions avantageuses et économiques pour conserver les cendres pour une période de 99 ans. 

3. Nous avons un terrain, mais il ne s’agit pas d’un cimetière MEMORIA ?

Aucune importance. Nous avons l’habitude de tout coordonner, même avec les autres cimetières comme Notre-Dame-des-Neiges, Mont-Royal, Repos Saint-François d’Assise, et tant d’autres. Partout au Québec, au Canada et même à l’étranger. Sachez, cependant, que les frais par le cimetière (autre que les cimetières MEMORIA) ne sont pas couverts par le contrat que vous avez signé avec votre conseiller. 

4. Peut-on disperser les cendres ?

Oui, mais sur un terrain privé. On peut aussi inhumer l’urne et disperser une petite partie des cendres contenues dans un reliquaire. Or, lorsqu’on disperse les cendres, il n’y a plus de trace de ce qui est advenu des restes du défunt. En effet, s’il n’y a qu’une simple crémation sans lieu de sépulture, seul l’endroit de crémation est inscrit aux registres de l’état civil. Par contre, lorsque les cendres sont inhumées dans un cimetière ou conservées dans un columbarium, le Directeur de l’état civil exige qu’on lui fournisse l’information sur l’endroit où a été inhumé le défunt. Cette information demeure donc disponible pour les générations futures qui bénéficient également d’un lieu de recueillement. 

Retour en haut

Modalités de paiement et assistance

1. Combien coûtent les services funéraires ?

Étant donné la grande diversité des services que nous offrons, les prix que nous demandons sont spécialement adaptés à vos besoins. Pour obtenir une soumission ou simplement quelques informations supplémentaires, n’hésitez pas à communiquer avec nous au 514 277-7778 ou au 1 866 277-7778. Il nous fera plaisir de vous répondre en personne et de vive voix.

2. Quelles sont les modalités de paiement pour un contrat de décès ? Pour des préarrangements ? Pour une concession ?

Vous pouvez payer comptant, par carte de crédit ou par chèque. Nous pouvons vous aider à obtenir Accord D, un programme qui vous donne 3 mois sans intérêt avec Desjardins. Si la personne avait un préarrangement et que le contrat a été entièrement payé, tout est réglé.

Pour la prestation de services lors d’un décès, MEMORIA demande un dépôt et le solde devient exigible au cours des 30 jours suivant la signature du contrat. Toutefois, dans certains cas, il est possible de convenir d’une entente quant aux modalités de paiement, lorsque des démarches sont en cours pour l’obtention du produit d’une police d’assurance ou de la prestation de décès de la Régie des rentes du Québec.

3. Puis-je payer par carte de crédit ?

Certainement. Vous pouvez le faire par téléphone ou en personne à l’une de nos succursales. Si vous vous présentez en personne, vous recevrez immédiatement un reçu, sinon il vous sera expédié par la poste au cours des jours suivants.

4. Comment obtenir les 2 500 $ de la prestation de décès de la RRQ ?

Votre conseiller MEMORIA vous assistera dans toutes vos démarches administratives. Nous complèterons pour vous la demande en ligne pour la prestation de décès et, le cas échéant, pour la rente de conjoint survivant et la rente d'orphelin. Si la personne avait un préarrangement et qu’elle est admissible à la prestation, nous vous assisterons de la même façon dans les démarches administratives pour l’obtenir.

Retour en haut

Obtention de documents

1. Comment obtenir les différentes preuves de décès, et lesquelles nous seront nécessaires ?

À la suite du décès, certains membres de la famille auront besoin de preuves de décès pour leur employeur. Ces preuves seront également nécessaires pour le notaire, le liquidateur de la succession, la banque ou autre institution financière ou encore toute autre institution privée ou gouvernementale.

Il existe plusieurs preuves de décès à votre disposition lors d’un décès. Essayons de les distinguer : 

1)      Le Bulletin de décès : ce document, qui porte aussi le nom de Formulaire SP3, est complété et signé habituellement par le médecin qui a constaté le décès. Ce document ne peut servir de preuve de décès. Il doit accompagner la dépouille du défunt en tout temps. MEMORIA le fait ensuite parvenir au Directeur de l’état civil, en même temps que la Déclaration de décès et la carte d’assurance maladie. La cause du décès est confidentielle et apparaît seulement sur la copie du document du médecin. La famille peut en obtenir une copie auprès du médecin ou l’établissement où le constat de décès a eu lieu.

 

2)      La Déclaration de décès : ce document, qui porte aussi le nom de Formulaire DEC 100, est complété par le conseiller MEMORIA lors de la rencontre initiale avec la famille ou les proches du défunt. La famille en reçoit une copie pour ses dossiers. L’original est acheminé au Directeur de l’état civil avec le Bulletin de décès SP3 et la carte d’assurance maladie.

 

3)      L’Attestation de décès : ce document, produit par MEMORIA en plusieurs exemplaires, est remis à la famille le jour de l’exposition du défunt ou des funérailles, ou encore est envoyé par la poste au responsable désigné au contrat de services funéraires. Il arbore le sceau MEMORIA, lequel atteste de l’authenticité du document, et peut, dans certains cas, être utilisé comme preuve de décès en attendant de recevoir le document officiel délivré par le Directeur de l’état civil. Les compagnies d’assurances et les institutions financières vont parfois l’accepter comme preuve de décès.

 

4)      Le Certificat de décès et la Copie d’Acte de décès : Ces documents, délivrés par le Directeur de l’état civil, peuvent être obtenus soit en postant le formulaire qui vous sera remis par le conseiller MEMORIA, soit sur le site Internet du Directeur de l’état civil à l’adresse suivante : www.etatcivil.gouv.qc.caou encore en se présentant aux comptoirs de services du Directeur de l’état civil. Le conseiller MEMORIA peut également effectuer cette démarche pour vous. La Copie d’acte de décès fournit plus d’informations que le Certificat de décès, notamment le mode de disposition du corps, les informations relatives au décès, ainsi que les informations relatives à la naissance et au mariage du défunt s'il y a lieu. Les tarifs exigibles pour l’obtention de ces document varient en fonction du document requis et de son mode de traitement (poste, traitement accéléré etc.). Votre conseiller Memoria pourra vous en informer. Vous pouvez aussi les obtenir en consultant le site internet du Directeur de l’état civil. Il est à noter que seules les personnes mentionnées sur ces documents ou justifiant d’un certain intérêt (ex. le notaire) pourront faire ces demandes.

2. En quoi consiste la recherche testamentaire ?

Il s’agit de vérifier si le défunt a laissé un testament. Elle s’effectue auprès de la Chambre des Notaires du Québec et du Barreau du Québec. Si un membre de la famille ou un proche du défunt veut effectuer lui-même la recherche testamentaire, la Chambre des notaires du Québec et le Barreau du Québec exigeront une photocopie ainsi que l’original de l’Acte de décès produit par le Directeur de l’état civil, en plus du formulaire de demande dûment rempli et des frais exigibles. En faisant appel à notre service gratuit d’Assistance succession , un conseiller juridique MEMORIA vous assistera dans ces démarches et pourra obtenir ces documents moyennant certains frais exigibles.  

Retour en haut

Informations juridiques

1. Comment vérifier l’existence d’un testament ou de préarrangements ?

Pour savoir si le défunt avait un testament ou un préarrangement, une première démarche consiste à tenter de les retracer dans les papiers personnels du défunt (coffret bancaire ou tout autre endroit où le défunt aurait pu ranger ses documents importants). Il peut également arriver que la personne en ait parlé à son entourage avant son décès.

En ce qui concerne le testament, une recherche testamentaire devra ensuite être faite auprès de la Chambre des Notaires du Québec et du Barreau du Québec, afin de vérifier s’il existe ou non un tel document et  s’il s’agit bien du dernier testament laissé par le défunt. À noter qu’un testament peut être fait sous la forme notariée, olographe (de la main du testateur) ou devant témoins.  Les deux derniers testaments devront faire l’objet d’une vérification à la cour. Cette demande pourra également être présentée devant notaire.

En ce qui concerne les préarrangements, tous les signataires d’un contrat d’arrangements préalables MEMORIA reçoivent deux cartes plastifiées, indiquant leur nom, numéro de contrat de préarrangement et notre numéro de téléphone. Nous suggérons qu’ils remettent ces cartes aux personnes qu’ils souhaitent désigner comme étant celles à rejoindre en cas de décès. Les noms et coordonnées de ces personnes sont aussi indiqués sur le contrat d’arrangements préalables. Toutefois, il n’existe malheureusement pas de registre central des arrangements préalables. Si vous soupçonnez que l’un de vos proches décédé avait des préarrangements, mais n’avez aucune trace pour en vérifier l’existence, il vous incombe de vérifier auprès de chacune des maisons funéraires.

2. Qu’est-ce que la Régie des rentes du Québec (RRQ) ?

La RRQ est l’organisme gouvernemental provincial qui verse, entre autres, des prestations de survivants lors du décès d’une personne ayant suffisamment cotisé au Régime des rentes du Québec. Ces prestations sont versées à certaines conditions. Il peut s’agir de la rente de conjoint survivant, de la rente d’orphelin ou de la prestation de décès. Pour plus de détails, veuillez consulter le site Internet de la RRQ : www.rrq.gouv.qc.ca ou bien téléphoner au 514 873-2433. Votre conseiller Memoria pourra également faire toutes ces démarches pour vous.

3. Est-ce que tout le monde est admissible à la prestation de décès de la RRQ ?

Non, le droit à une prestation de décès est établi en fonction du nombre d’années pour lesquelles la personne décédée a cotisé au Régime et jusqu’à un maximum de 2,500$.

4. Qu’est-ce qu’un liquidateur ?

Le liquidateur, appelé autrefois « exécuteur testamentaire » (sous l’ancien code civil), est la personne responsable du processus de liquidation d’une succession. Il veille à l’exécution des volontés du défunt et ses tâches sont nombreuses.


Il peut être désigné dans le testament. Dans le cas d’une succession légale (sans testament), ce rôle revient aux héritiers. Ces derniers peuvent agir collectivement ou désigner l’un d’entre eux pour agir à titre de liquidateur.

5. Que faire si nous voulons renoncer à une succession ?

La renonciation expresse (volontaire) à une succession doit obligatoirement être faite devant notaire ou par déclaration judiciaire, c’est-à-dire par l’entremise du tribunal. Il est important de consulter un notaire car certains gestes posés par un successible pourraient être assimilés à l’acceptation d’une succession, comme par exemple s’approprier du contenu d’un compte bancaire du défunt. À noter cependant que le simple fait d’acquitter les frais funéraires ne devrait pas être considéré comme une acceptation de la succession.

6. Faut-il faire l’inventaire d’une succession et pourquoi ?

Le liquidateur est chargé de faire l’inventaire de la succession (actifs et passifs), ce qui permettra aux successibles de prendre une décision quant à son acceptation ou à sa renonciation. Cet inventaire est une procédure très importante.

7. J’avais une procuration du défunt, est-elle utile après le décès ?

La procuration est un document par lequel une personne autorise une autre personne à la représenter pour certains actes, par exemple les opérations bancaires. Au moment du décès, la procuration devient caduque et ne peut donc plus être utilisée.

Retour en haut