Ross J. Armand

27 nov. 1917 – 24 oct. 2008

En 1940, il s’enrôle dans l’armée canadienne et se joint au régiment de la Chaudière. À la bataille de Zutphen (Pays-Bas), en 1944, il se signale par son courage, ce qui lui vaut l’ordre du Service distingué. Après la guerre, il poursuit sa carrière dans les forces armées. Nommé lieutenant-colonel en 1954, il prend le commandement du 3e bataillon du royal 22e régiment. En 1963, il est promu colonel et devient commandant du Collège militaire royal de Saint-Jean. Fait brigadier général en 1967, il préside ensuite une commission ayant pour mandat d’effectuer une étude sur le problème du recrutement et de la stabilité des francophones dans l’armée canadienne, d’où le rapport Ross. Retraité des forces armées en 1972, il entreprend une seconde carrière dans le milieu universitaire comme directeur administratif de l’École polytechnique, jusqu’en 1980. Docteur honoris causa de l’Université de Sherbrooke, il était détenteur de la croix d’officier du mérite avec épée de l’ordre souverain et militaire de Malte ainsi que chevalier de l’ordre militaire et hospitalier de Saint-Lazare de Jérusalem. Né à Saint-Anaclet-de-Lessard le 27 novembre 1917, il est décédé à Montréal le 24 octobre 2008.

Retour