Bourgault Pierre

23 janv. 1934 – 16 juin 2003

Écrivain, libre penseur, journaliste et professeur de communication à l’UQAM. Considéré comme le plus grand tribun québécois du XXe siècle, il a été président du RIN (Rassemblement pour l’indépendance nationale) de 1964 à 1968. Faisant preuve d’abnégation, de réalisme et de vision, il demande aux membres la dissolution du RIN et les invite à se rallier au MSA (Mouvement souveraineté-association) dirigé par René Lévesque. Le MSA deviendra quelques mois plus tard le Parti québécois. Durant les années 70, il a été journaliste à l’édition française du magazine MacLean’s, où il couvre l’effervescence culturelle de l’époque. Il participe activement à cette mouvance et signe un des hymnes du rock québécois de l’époque, Entr’ deux joints, popularisé par Robert Charlebois. De 1976 à 2000, Bourgault est professeur au

département de communications de l’Université du Québec à Sherbrooke, où il enseigne à plusieurs générations de futurs communicateurs. Ardent défenseur de la langue française, il a été le premier récipiendaire du prix Georges-Émile Lapalme en 1997. Il a écrit de nombreux essais, notamment Moi je m’en souviens, une réplique à la biographie de l’ex-premier ministre René Lévesque Attendez que je me rappelle. « Je suis devenu indépendantiste en écoutant les discours de Bourgault qui perçait le mur des médias. Il a été l’éveilleur de conscience du Québec moderne », affirmait Gilles Rhéaume, président du Mouvement souverainiste du Québec. De 1985 à 1989, c’est à ses côtés que l’animatrice Marie-France Bazzo fait ses premières armes à Radio-Canada, dans une émission intitulée Plaisirs. À son décès, elle témoigne : « Il m’a appris une chose qui ne s’enseigne pas, mais qu’il démontrait à tous les niveaux dans sa vie : la liberté ». Au cours des années 1990, Pierre Bourgault est chroniqueur au Journal de Montréal et participe à de nombreuses émissions de télévision et de radio, dont Indicatif présent où il a tenu une chronique quotidienne jusqu’à sa mort. Né le 23 janvier 1934 à East Angus, il est décédé le 16 juin 2003 à Montréal.

Retour