de Sela Lhasa

27 sept. 1972 – 1er janv. 2012

Issue d’une famille anticonformiste, comptant 10 enfants, elle connaît une enfance itinérante, ballotée sur les routes du Mexique et des Etats-Unis. À 19 ans, celle qui figure parmi les auteurs-compositeurs-interprètes les plus fascinants de sa génération s’installe à Montréal, qui devient son port d’attache. Elle y croise le musicien Yves Desrosiers. Leur collaboration sera à l’origine de La Llorona en 1997. Cet album évoque une Amérique latine réelle, et imaginaire, née du souvenir d’une enfance atypique. Acclamé mondialement, vendu à plus de 700 000 exemplaires, il remporte des prix, dont un Juno. En 2003, la chanteuse sort son 2e album, The Living Road. S’exprimant en espagnol, en français et en anglais, elle y est toujours vraie, directe et entière. Des chansons extraites des 2 disques se retrouvent dans la bande sonore de plusieurs films et émissions de télévision. En 2005, elle est nommée « Meilleure artiste des Amériques » aux World Misic Award de la BBC. Elle lance son 3e album, l’éponyme Lhasa, en avril 2009. Enregistrée sur bande analogique, presque entièrement « live », sa musique y oscille entre country et gospel, blues et folk. Atteinte par la maladie, elle donne ses derniers spectacles en Islande au printemps 2009. En décembre, le Times de Londres range The Living Road en 3e position parmi les meilleurs disques des musiques du monde des 10 dernières années. Communicatrice hors pair, ouvrant son cœur sur scène, elle touchait les gens par sa grâce, sa beauté, et son humour. Citoyenne du monde, elle ne se privait pas d’explorer des chemins différents. Elle a tissé avec sa voix un univers poétique unique, porté par un charisme, une intégrité et des convictions. Née à Big Indian dans l’État de New York le 27 septembre 1972, elle est décédée à Montréal au soir du 1er janvier 2010.

 

Retour