Avis de décès

Hélène Audet

Mme Élaine Audet


1936 - 2024

La famille accueillera parents et amis au :

1111 LAURIER OUEST, OUTREMONT

Le dimanche 18 février 2024 de 14h à 18h

La cérémonie aura lieu :

Le dimanche 18 février 2024 à 16h

Née le 29 août 1936, Élaine Audet nous a quittés le 7 février 2024, paisible et entourée de ses proches.

Poète et essayiste, Élaine Audet fait des études classiques à Québec. Ses premiers poèmes paraissent en 1957 dans la revue Émourie, dirigée par Gilles Vigneault. Elle séjourne pendant douze ans à Paris et à Lausanne, où elle collabore à la revue internationale Poésie vivante. Elle étudie le persan et, après deux voyages en Iran, traduit quelques poèmes des principaux poètes de l'époque. De retour au Québec en 1969, elle s'engage dans la lutte politique tout en poursuivant son travail d'écriture.

Depuis, elle a publié plusieurs recueils de poésie (notamment « Le Cycle de l’éclair », « La plénitude et la limite », « Sel et sang de la mémoire, Polytechnique 6 décembre 1989 », « L’épreuve du coeur », « Au fil de l’impossible », « Tutoyer l’infini », « Le Temps suspendu ») et des essais au Québec et à l’étranger (notamment « Le Coeur pensant. Courtepointe de l’amitié entre femmes »; « Prostitution, perspectives féministes »). De 1989 à 2004, elle a aussi tenu une chronique féministe et littéraire au mensuel d’information politique L’aut’journal. En 2002, elle devient coéditrice du site sisyphe.org et co-fonde en 2004 les éditions Sisyphe.

Femme sans compromis, intense, passionnée, Élaine Audet a choisi une vie au cœur de laquelle a palpité la poésie, l’amour de ses proches, et les luttes féministes, indépendantistes et solidaires.

Elle laisse dans le deuil son compagnon Djahan Dardachti, ses deux filles, Vida, Nouchine (Sacha Ghadiri), ses trois petits-enfants, Misha, Félix, Naïma, et tous ceux qui l’ont aimée.

Partager :